Êtes-vous pour ou contre l’avortement?

bébé_avortement
Quel est votre avis sur l'avortement?

Depuis l’entrée en vigueur d’une loi permettant de pénaliser un site internet qui dés-informerait sur l’intervention volontaire de grossesse, le débat sur le sujet revient au devant de la scène. Cette mesure a réveillé les consciences et 45 ans après la loi Simone Veil, l’IVG reste encore controversé, mais aussi accepté par une très grande majorité de la population.

Et vous, êtes-vous pour ou contre l’avortement ? Vous pouvez répondre à notre enquête d’opinion en répondant à notre sondage disponible à la fin de l’article.

Les arguments défavorables

Les sites et lobbyings anti IVG avancent très souvent les mêmes arguments.

L’IVG complique la situation d’une grossesse non voulue

Parfois, une grossesse se passe dans des circonstances tendues. Soit que le nouveau-né présente un handicap ou encore que la personne ait été violée. Cependant, répondre à une situation tragique par une autre tragédie ne peut pas être une bonne solution. On n’oublie pas un viol  en assassinant un bébé. On ne soigne pas un nourrisson en mettant fin à ses jours.

L’avortement est un meurtre

Un être humain, même dans le ventre de sa mère est déjà un être unique et vivant. Pour lui, c’est simplement le commencement de la vie. Le tuer ne revient pas à en finir avec une vie en devenir, mais avec une vie tout simplement.

L’avortement est une punition

Un bébé a le droit de vivre même si son père est un criminel. Un enfant de 10 ans ne peut pas être inculpé de peine de mort parce que son père a commis un viol. Dans le même schéma, il devrait être interdit de tuer un nourrisson de quatre mois.

L’avortement peut causer des complications sanitaires

Dans le monde, une femme meurt tous les 10 minutes en raison d’un avortement compliqué. Il faut également savoir que 50 % des avortements effectués le sont dans des conditions non sécurisées…

L’avortement source de douleur

Plusieurs études ont montré qu’un avortement provoque des douleurs sur l’être vivant en formation.

Les arguments favorables

L’embryon n’est pas un être humain

Une femme peut procéder à une interruption volontaire de grossesse jusqu’à trois mois. L’embryon mesure alors au maximum 10 cm et pèse environ 45 g. Ses bras et ses jambes ne sont pas encore formés et ses muscles ne répondent pas à un stimulus cérébral..

Le droit de disposer de son corps en toute liberté

Le corps d’une femme n’appartient qu’à elle. Elle est  libre de choisir d’être enceinte ou non et d’avoir le libre arbitre sur le devenir de son corps.

L’embryon présente une malformation

0,20 % des embryons présentent des anomalies de formation squelettique ou musculaire. Élever un enfant handicapé est difficile du point de vue familial, social et financier.

En 2019, ce sont prêt de 60 % des femmes dont le diagnostic a révélé une anomalie de l’embryon qui décident d’avorter.

Les femmes regrettent rarement un avortement

95 % des femmes qui ont choisi de pratiquer l’IVG ne regrettent pas leur choix.

L’avortement : une manière de mieux contrôler sa vie

Avoir un enfant non voulu est pour beaucoup de couples ou de personnes un drame. L’avortement est une solution pour préserver son équilibre de vie personnelle, familiale et professionnelle.

Et vous, êtes-vous pour ou contre l’avortement ?

partager_facebook
Partager le sondage sur Facebook!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.